Notre institution

C'est une Institution spécifique née de l'éclatement de la Cour Suprême et répondant au vœu du collège de sages  Lire la suite...

 
Nous contacter
40, Avenue de la Nation ; 11 BP :1114 Ouagadougou 11 Burkina Faso;
Tél. : (226) 25 30 05 53 / (226) 25 30 49 08 ;
Fax : 25 30 08 66 ;

Une délégation du Conseil constitutionnel, conduite par son président, Kassoum Kambou, est allée remercier, le lundi 28 décembre 2015, le chef de l’Etat en fin de mandat, Michel Kafando, pour les efforts consentis en faveur de l’institution. Le Conseil constitutionnel a choisi la veille de l’investiture du nouveau chef de l’Etat élu, Roch Marc Christian Kaboré, pour témoigner sa reconnaissance au président de la Transition en fin de mission, Michel Kafando, pour les efforts consentis en sa faveur.C’est dans cet esprit, que le locataire du palais de Kosyam en partance, a échangé, le lundi 28 décembre 2015, avec une délégation de l’institution, conduite par son président, Kassoum Kambou.« A la veille du départ du chef de l’Etat, il a bien voulu nous recevoir à notre demande pour le remercier pour ce qu’il a fait pour le Conseil constitutionnel durant la Transition. Du point de vue des principes, nous pensons que c’était un chef d’Etat modèle, surtout en ce qui concerne l’indépendance de la justice », a déclaré M. Kambou, à la fin de l’entrevue avec le président Kafando. Il a poursuivi en ces termes : « C’est un chef d’Etat, qui ne s’est pas immiscé dans nos actions.Il nous a laissé travailler en toute indépendance sans aucune pression, malgré que le contexte ne s’y prêtait pas ». Le président du Conseil constitutionnel en veut pour preuve le « minimum », qui leur a été offert, pour accomplir leur mission. Quelles sont les attentes des juges constitutionnels par rapport au nouveau pouvoir qui va s’installer ? « Les attentes vont dans le même sens, à savoir veiller à ce que la justice travaille en toute indépendance et sécurité, et avec les moyens nécessaires. Nous souhaitons que le nouveau gouvernement aille dans ce sens, car c’est à ce prix que l’on pourra bâtir un Burkina Faso meilleur », a-t-il rétorqué. Composé de juges et de personnalités, le Conseil constitutionnel a plusieurs missions. Parmi entre autres attributions, il juge de la constitutionnalité des lois, des ordonnances, du règlement de l'Assemblée nationale, des traités et accords internationaux, et veille à la régularité, à la transparence et à la sincérité du référendum, des élections présidentielle et législatives. C’est à ce titre que l’institution a proclamé les résultats définitifs des élections présidentielle et législatives couplées du 29 novembre dernier, validant ainsi l’élection de Roch Marc Christian Kaboré et des 127 députés de la nouvelle Assemblée nationale. Kader Patrick KARANTAO : Sidwaya

Flash information

Communiqué de presse: Les recours devant le Conseil constitutionnel après la clôture du scrutin

Lire la suite...

Elections couplées 2015: Formation des opérateurs de saisie, des vérificateurs et des agents recenseurs

Lire la suite...

Visiteurs

Nous avons 219 invités et aucun membre en ligne

Photo Gallerie